Données sensibles triées en prison

Canton de Zürich : l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) de ce canton a confié le tri de données sensibles à des détenus, suscitant de nombreuses critiques en 2016. Cette “commande de travail” fait actuellement l’objet d’une procédure pénale conduite par le Ministère public. Dans un premier temps, le Tribunal cantonal avait pourtant donné son feu vert (!).

Comme quoi, quand on veut se passer des professionnels de la gestion de l’information…